Extrusion

[Travail à chaud]

Extrusion directe

L'extrusion directe est le procédé le plus courant. La billette à extruder est pressée vers et au travers de la filière par le poinçon. Le collage crée entre la billette et le liner limitent la longueur du conteneur. La matière à extruder étant systématiquement déformée à l'extrémité de la filière du conteneur , l'usure est ici en plus de l'effet de la température très importante.

Comme c'est un procédé très ancien, certains conteneurs sans système de chauffe contrôlé sont encore en service. Les presses à extrusion directe les plus modernes sont habituellement équipées d'une zone de chauffe contrôlée et même parfois d'un système de refroidissement.

Extrusion indirecte

Le procédé d'extrusion indirecte a pris de l'importance ces dernières années. Dans ce procédé, le conteneur, avec la billette, est pressé directement contre un poinçon creux. Cela permet de rendre négligeable le frottement entre le liner et la billette et ainsi de réduire la force nécessaire. Cela rend également possible la fabrication de conteneur beaucoup plus long. Les temps de pressage s'en trouvent fortement allongés ce qui entrainent une augmentation des contraintes thermiques pour les composants du conteneur.

Puisque la matière extrudée doit passer au travers du poinçon, le diamètre intérieur de celui-ci limite la dimension des produits extrudés. Afin de pouvoir produire, malgré cette contrainte,  une large gamme de dimensions, le poinçon creux est habituellement doté d'un diamètre intérieur important. Cela induit des contraintes de compression importante sur le poinçon. Il est donc nécessaire de choisir la nuance d'acier avec précaution. La plupart des presses d'extrusion indirectes ont des conteneurs d'une longueur de 1200 mm. Les systèmes de chauffe et de refroidissement sont donc standardisés.

BW030_Special steels and tools for tube and rod extrusion